All Posts
Interviews

Dental Service Plan : votre partenaire en résolution de problèmes et en dentisterie numérique performante

 

Le laboratoire dentaire MCTech établi à Billings, Montana, aux États-Unis est une entreprise familiale qui réalise des dispositifs en céramique pour des restaurations esthétiques et complexes (y compris des restaurations buccales complètes) depuis plus de 25 ans. Ce labo doté d’une vaste expérience du secteur dentaire utilise des fraiseuses dans le cadre de son processus de travail. Récemment, il a diversifié sa capacité de production en adoptant l’impression 3D pour rester à la pointe de la dentisterie numérique.

Lors de l’apprentissage d’un nouveau processus de travail, être formé et aidé par une équipe d’experts pour résoudre les problèmes quand ils se présentent sont deux facteurs fondamentaux. Pour sa sérénité, MCTech a adhéré au Dental Service Plan (DSP) lors de l’achat de sa nouvelle imprimante Form 3B. Le Dental Service Plan est assuré par une équipe d’experts dévoués, formés spécifiquement pour offrir une assistance aux professionnels du secteur dentaire comprenant notamment une formation introductive personnalisée, une assistance proactive et une aide rapide par téléphone et par e-mail.

Cet article vous apprendra comment le laboratoire dentaire MCTech a résolu ses problèmes de régularité et mis en place un processus numérique avec l’aide de l’équipe du Dental Service Plan pour obtenir un modelage précis et constant qui rivalise avec la précision de la fraiseuse à 60 000 $ du laboratoire.

Adopter un processus numérique avec l’aide de l’équipe du Dental Service Plan

Le processus numérique qui intègre l’impression 3D comporte plusieurs avantages et différences par rapport aux processus de travail conventionnels. Il est important de comprendre les bases d’une technologie pour l’utiliser à bon escient et obtenir de bons résultats. Disposer d’une équipe qui puisse expliquer les subtilités des matériaux et de la technologie en question est donc essentiel.

Pour un labo qui tourne à plein régime et dont le volume de production est élevé, obtenir des résultats et une fidélité optimaux sont indispensables pour offrir des pièces de haute qualité.

« Je ne suis pas un client facile. Je suis très exigeant envers toutes les entreprises avec lesquelles je travaille et mes attentes sont très élevées. Le niveau de qualité que notre petit laboratoire est le résultat de 25 ans d’existence basée uniquement sur notre réputation. Quand j’ai reçu ma Form 3B, j’ai donné pour mission à l’équipe de Formlabs Dental de m’aider à obtenir des impressions très précises et fidèles sur lesquelles adapter nos restaurations. Cette équipe m’a aidé à raccourcir ma courbe d’apprentissage pour atteindre le niveau d’expertise dont j’avais besoin. Je ne pensais pas que des modèles imprimés en 3D sans aucun travail de modelage pouvaient surpasser les pièces que nous produisions. J’avais lu une foule d’études et d’articles sur le sujet, mais il fallait que j’en aie le cœur net, » raconte Ryan McKee, directeur de labo et commercial chez MCTech.

Formlabs Dental effectue des tests et des procédures de validation en interne complets pour garantir que les utilisateurs obtiennent les résultats attendus. Quand McKee et son équipe ont commencé à rencontrer des problèmes de régularité lors de la mise en œuvre de leur nouveau processus de production de modèles imprimés en 3D, l’équipe du Dental Service Plan est intervenue pour les aider à surmonter leurs difficultés.

L’équipe du Dental Service Plan a relayé le cas de MCTech à notre équipe de test, qui a réalisé plusieurs impressions test des fichiers problématiques pour éliminer les défauts et contribuer à affiner les bons paramètres pour tout le processus de travail, de la conception numérique à l’impression et au post-traitement. L’équipe a également partagé un nouveau guide complet pour les modèles de restauration.

« Cela a nécessité beaucoup de correspondance avec votre entreprise, des heures de recherche, des impressions se comptant par centaines, vous avez remplacé ma première imprimante, vous m’avez envoyé des bacs et des cartouches de résine gratuits, vous avez été disponibles à tout moment pour résoudre les problèmes et j’ai discuté avec vos experts basés en Allemagne. Bref, je veux juste dire merci à Formlabs, » déclare McKee.

« Je suis ravi d’avoir opté pour votre entreprise. Mes recherches qui ont mené à ce choix ne tenaient pas qu’à la technologie. Je voulais un partenaire tenace et motivé. Je connais plusieurs laboratoires qui ne sont pas aussi exigeants envers leur imprimante 3D. J’avais un niveau d’attente élevé et j’ai été plusieurs fois à deux doigts d’abandonner purement et simplement le modelage imprimé en 3D. Mais votre compagnie et vous ne m’avez jamais laissé tomber, vous n’avez jamais remis en question mes exigences très élevées et votre nouvelle branche dentaire a montré qu’elle maîtrisait totalement son sujet tout en étant ouverte aux suggestions, » témoigne McKee.

Les avantages du processus numérique

Réaliser les modèles numériquement comportait des avantages que je refusais d’envisager avec un esprit ouvert. Je m’enfermais dans le carcan du modelage traditionnel. Ce modelage traditionnel implique d’avoir des modèles avec dies amovibles pourvus de tenons. C’est ce modèle que vous articulez. Donc quand on y pense, il y a une foule de variables et de sources d’erreur inhérentes à cette méthode, telles que de légers déplacements des tenons. C’est particulièrement vrai quand on réalise plusieurs unités. Un second modèle physique doit toujours être moulé pour ajuster les contacts proximaux. » explique McKee.

« Ce que les modèles imprimés en 3D ont de supérieur, c’est qu’on peut imprimer en 3D des dies séparés que l’on peut cirer ou sur lesquels on peut ajuster la couronne pour confirmer une marge fermée avant d’aller plus loin. Dans le même temps, nous imprimons un modèle physique avec les marges remplies dans notre logiciel CAO. Ce remplissage est précis, il donne davantage d’informations sur le tissu et permet d’articuler un modèle qui fournit les données nécessaires pour effectuer tous les ajustements, tant proximaux qu’occlusaux. Cette technique de remplissage n’a pas d’équivalent pour les modèles en alginate, et elle offre un résultat supérieur, » déclare McKee.

Le résultat : un modelage régulier et précis

« J’obtiens enfin des impressions de haute qualité, constantes et fiables. Je suis convaincu que ce modelage améliore significativement la qualité de nos restaurations. Les marges sont devenues si précises que cela nous a permis de découvrir que notre fraiseuse Amann Girrbach avait besoin d’un entretien, d’un recalibrage et de paramètres de fraisage légèrement modifiés. Notre modelage en alginate n’aurait jamais pu déceler cela. En bref, notre imprimante à 3500 $ révélait des erreurs de quelques microns réalisées par notre machine à 60 000 $, »

« En collaboration étroite avec mes praticiens, j’ai assisté à plusieurs poses de dispositifs et j’ai procédé à des tests à l’aveugle avec trois versions de notre couronne : l’une adaptée par modelage analogique traditionnel, l’une adaptée sans aucun modèle et l’une adaptée par modelage 3D imprimé sur notre Form 3B de Formlabs. La conclusion de ce processus rigoureux, c’est que je peux franchement confirmer que l’adaptation de nos couronnes par modelage imprimé en 3D réduit le temps de consultation et permet un ajustement marginal et proximal supérieurs par rapport aux restaurations sans modelage. Dans le secteur qui est le mien, la qualité se situe dans une marge de quelques microns. Les imprimantes 3D Formlabs, et plus particulièrement l’équipe du Dental Service Plan m’ont montré qu’elles sont à la hauteur des attentes élevées du secteur dentaire, » conclut McKee.

Découvrez les avantages du Dental Service Plan (DSP) et développez vos compétences en impression 3D grâce à notre bibliothèque de guides détaillés, de tutoriels pas-à-pas, de livres blancs, de webinaires, etc.