All Posts
Guides

Dentisterie numérique : les cinq façons dont l'impression 3D a changé la donne

La fabrication additive a eu des effets sur plusieurs secteurs industriels, mais peu d'entre eux en ont autant bénéficié que le secteur médical, notamment la dentisterie.

Les techniques d'impression 3D prospèrent là où des solutions sur mesure doivent être adaptées à l'anatomie propre à chacun. C'est pourquoi le secteur dentaire connait une transformation numérique rapide, les processus numériques apportant aux cabinets et laboratoires dentaires des améliorations de l'efficacité, une qualité élevée et constante et des réductions de coûts.

Découvrez les cinq façons dont les processus numériques sont en train de révolutionner le secteur dentaire.

Personnalisation de masse à bas prix

La dentisterie a toujours eu besoin de hauts niveaux de production sur mesure et le secteur a surtout eu recours à des méthodes manuelles pour réaliser des dispositifs sur mesure. Aujourd'hui, les processus numériques permettent une personnalisation de masse, automatisée et donnant des résultats cohérents, avec moins de main d'œuvre et des coûts moindres.

Tout le monde a une dentition (la façon dont les dents se sont développées et disposées) qui lui est propre. Les traitements dentaires doivent donc s'adapter à l'anatomie de chaque patient. Avec les processus manuels traditionnels, la qualité des produits finis dépend grandement des compétences du technicien. Il est extrêmement difficile et coûteux d'obtenir de façon constante des produits de haute qualité avec tant de sources possibles d'erreur.

Les scanners intraoraux permettent de capturer un scan direct de la dentition du patient et de remplacer des empreintes faites à la main par des empreintes numériques, rapidement et avec précision.

Les scanners intraoraux permettent de capturer un scan direct de la dentition du patient et de remplacer des empreintes faites à la main par des empreintes numériques, rapidement et avec précision. Les scanners de bureau sont également utilisés par les labos dentaires pour scanner des empreintes en alginates et en PVS.

Grâce aux processus numériques, chaque produit dentaire s'adapte avec précision aux caractéristiques spécifiques de l'anatomie du patient. Les imprimantes 3D sont les « couteaux suisses ». Aucun autre outil ne permet de réaliser des produits si variés avec une telle qualité élevée et constante. Les cabinets et labos dentaires utilisent des imprimantes 3D et des matériaux spécialisés pour produire des modèles orthodontiques, des modèles de couronnes et de bridges de grande précision, des guides chirurgicaux, des restaurations dentaires moulées ou pressées, des plaques occlusales, des appareils orthodontiques de maintien ou encore des dispositifs biocompatibles, comme des gouttières et des prothèses dentaires.

Les techniques numériques simplifient les processus de travail, réduisent les sources d'erreur éventuelles et la main d'œuvre, ce qui réduit les coûts et le temps nécessaire tant au cabinet que dans les labos.

Les plaques occlusales transparentes révolutionnent l'orthodontie

L'orthodontie dentaire a beaucoup évolué depuis les bagues métalliques traditionnelles. Même si ces dispositifs sont encore utiles dans certains cas complexes, les plaques occlusales transparentes amovibles sont préférées maintenant et servent à traiter des millions de patients.

Ces plaques occlusales transparentes, l'un des traitements orthodontiques les plus populaires actuellement, n'existeraient pas sans les techniques numériques telles que l'impression 3D.

Ces plaques occlusales transparentes, l'un des traitements orthodontiques les plus populaires actuellement, n'existeraient pas sans les techniques numériques telles que l'impression 3D.

Les plaques occlusales transparentes n'existeraient pas sans les techniques numériques. Leur processus de fabrication est une combinaison remarquable de plusieurs processus numériques. Un orthodontiste ou un dentiste prennent une empreinte de la dentition d'un patient avec un scanner intraoral 3D, ou réalisent une empreinte classique que le labo scannera. Le modèle numérique donne une base pour la planification de l'évolution de la position des dents de l'état actuel à l'état souhaité. Chaque étape est imprimée en 3D et les plaques occlusales sont thermoformées sur ces moules.

Dans le passé, les imprimantes 3D utilisées dans ce processus étaient de grande taille, compliquées à utiliser et excessivement coûteuses. Maintenant, des imprimantes 3D de bureau, de format plus réduit, réalisent des moules pour thermoformer des dispositifs, ce qui permet à tout labo ou cabinet de produire en interne des plaques occlusales et des appareils de maintien, et d'augmenter leur production sans suppléments de coûts trop élevés.

Ashford Orthodontics, le plus grand laboratoire orthodontique du Royaume-Uni, produit des milliers d'appareils de maintien à l'aide de modèles imprimés en 3D.

Implantologie numérique

Les techniques numériques peuvent améliorer des procédures chirurgicales complexes.L'utilisation de l'imagerie volumétrique par faisceau conique (CBCT), de la planification virtuelle du positionnement et des guides chirurgicaux est devenu la norme en soins d'implantologie. Grâce à ces procédés, la précision du positionnement des implants est pratiquement garantie, le risque de complications chirurgicales chute et les résultats cliniques s'améliorent globalement. Examinons par exemple comment est produit un guide chirurgical selon ce processus de travail.

Pour réaliser un guide, les implantologistes combinent les données provenant d'un scan intraoral de la dentition du patient et les caractéristiques anatomiques de son ostéotomie obtenues par CBCT (scanner à faisceau conique). Sur la base de ces données anatomiques, les praticiens utilisent un programme CAO pour planifier très précisément le traitement, puis une imprimante 3D pour réaliser un guide prêt à servir pendant l'opération chirurgicale.

Un guide chirurgical imprimé en 3D

Un guide chirurgical imprimé en 3D

Auparavant, les seuls moyens de fabriquer des guides chirurgicaux étaient l'usinage ou l'impression 3D sur des appareils industriels. En raison de la complexité des appareils et de leur coût, leurs prix pouvaient atteindre des centaines de dollars, ce qui était prohibitif la plupart du temps. Maintenant, avec l'impression 3D de bureau, les coûts ont été réduits d'un facteur allant de 10 à 100, et les interventions chirurgicales avec guides ont pu devenir la norme.

Prothèses numériques

La fabrication traditionnelle de prothèses dentaires est un processus analogique requérant beaucoup de temps et de main d'œuvre, et qui suppose plusieurs rendez-vous avec le patient et de multiples étapes de production. Le métier est complexe et la courbe d'apprentissage est intensive. Les laboratoires ont de plus en plus de mal à trouver des techniciens avec les compétences et l'expertise requises pour leur production.

Les prothèses dentaires sont l'une des innovations les plus récente en dentisterie numérique. Elles offrent une solution de fabrication rentable et efficace, et représentent un grand pas vers la simplification globale du processus de fabrication des laboratoires dentaires.

Les prothèses dentaires numériques sont rentables et offrent un processus de travail cohérent pour obtenir un produit fini de grande qualité.

Les prothèses dentaires numériques sont rentables et offrent un processus de travail cohérent pour obtenir un produit fini de grande qualité.

La production de prothèses dentaires par processus numérique nécessite moins d'étapes et présente moins de variabilité, ce qui donne un processus plus cohérent et des produits finis de haute qualité à chaque fois. Les conceptions de prothèses dentaires numériques peuvent aussi être réutilisées, partagées, modifiées et sont faciles à reproduire par impression 3D. Un équipement d'un prix abordable, des coûts en matériaux plus faibles et des économies de temps (moins de main d'œuvre), tous ces éléments contribuent au bénéfice substantiel que les prothèses dentaires numériques apportent par rapport à celles fabriquées à la main.

Les solutions de scan, les outils logiciels et les matériaux se développent rapidement pour leur permettre d'atteindre leur potentiel maximum. Cette évolution laisse à penser que les prothèses dentaires numériques vont remplacer ou venir en renfort des processus traditionnels de fabrication à hauteur de 50 millions de pièces par an au niveau mondial, et qu'elles deviendront des solutions plus abordables pour tous les patients ayant besoin d'un traitement.

Une meilleure expérience pour le patient

Finalement, c'est le patient qui gagnera le plus avec les avancées de la dentisterie numérique.

La possibilité de visualiser complètement la procédure de soins dentaires dès la consultation chez le dentiste ou l'orthodontiste va rassurer le patient et également aider le praticien. La planification virtuelle du traitement, les cires de diagnostic et les maquettes très détaillées aident les patients à visualiser et comprendre le traitement préconisé en détail, ce qui réduit leur anxiété en favorisant leur acceptation.

Des maquettes très détaillées peuvent aider les patients à visualiser et mieux comprendre leur traitement.

Des maquettes très détaillées peuvent aider les patients à visualiser et mieux comprendre leur traitement.

En ce qui concerne les améliorations du processus de travail et du traitement, prendre une empreinte de la dentition du patient avec un scanner intraoral est plus rapide et plus confortable que les empreintes en alginates et en PVS. Les dispositifs sont eux-mêmes plus plaisants esthétiquement parlant (plaques occlusales transparentes) et le traitement est plus précis et moins invasif (implantologie numérique et guides chirurgicaux). Les processus de travail sont généralement plus rapides parce que le numérique supprime des étapes superflues, ce qui rend la consultation plus rapide et plus plaisante.

La précision et la cohérence des traitements diminue le besoin d'interventions répétées pour le même problème, ce qui gagne du temps et réduit les coûts. Mais un patient satisfait a plus de chance de revenir et de donner les références du praticien à d'autres, ce qui contribue au succès à long terme du cabinet dentaire.

Débuter en dentisterie numérique

Voici quelques-uns des exemples de changements qu'apporte la dentisterie numérique et les procédés d'impression 3D au secteur dentaire.

La comparaison des processus traditionnels et numériques est souvent présentée en faveur de ces derniers, mais les processus numériques actuels peuvent combiner le meilleur des deux. Le recours au processus numériques se traduit par une foule de nouvelles possibilités pour le secteur et constitue une base pour améliorer le service à la clientèle.

Découvrez la façon dont Formlabs mène ces changementsla gamme d'applications de soins dentaires et demandez un échantillon gratuit pour juger par vous-même de la qualité des impressions.

Demandez une pièce échantillon imprimée en 3D