Prix d'une imprimante 3D dentaire : combien coûte l'impression 3D dentaire ?

Dental technician works on a computer next to a Form 4B 3D printer

L'avenir de la dentisterie et de l'orthodontie est numérique. Grâce aux technologies dentaires numériques de pointe pour les empreintes, la planification des traitements, la conception, le scan 3D et l'impression 3D, les technologies numériques transforment déjà des milliers de cabinets dentaires, de cabinets d'orthodontie, de laboratoires dentaires et de laboratoires d'orthodontie dans le monde entier. Alors que la CAO et la FAO continuent de remplacer les processus de travail traditionnels et de devenir la norme des soins dentaires, les solutions numériques sont devenues incontournables pour toute entreprise du secteur dentaire et orthodontique.

Les coûts sont la principale préoccupation des professionnels dentaires qui souhaitent adopter l'impression 3D en interne. Cette imprimante sera-t-elle utile pour mon entreprise ? L'investissement sera-t-il rentable ? Quel sera le retour sur investissement (ROI) ?

Les prix des imprimantes 3D dentaires vont de quelques milliers de dollars à 100 000 € ou plus, les coûts variant en fonction du processus d'impression, du rendement requis, du fabricant, des matériaux, des services et de l'assistance, etc. Toutefois, un prix plus élevé n'est pas toujours synonyme de meilleure solution. 

Dans ce guide, vous découvrirez :  

  • Le coût réel de l'investissement et de l'utilisation de différentes imprimantes 3D dentaires
  • Comparaisons entre la sous-traitance et la production interne
  • Les différents facteurs à prendre en compte pour calculer le coût par pièce
  • Les autres facteurs jouant un rôle dans la comparaison des solutions d'impression 3D et des méthodes de fabrication
Interactif

Calculez vos gains de temps et d’argent

Essayez notre outil de retour sur investissement interactif pour découvrir quel gain de temps et d’argent peut vous apporter l’impression 3D avec les imprimantes 3D Formlabs Dental.

Calculer vos gains

Choisir une imprimante 3D dentaire

Technicien dentaire soulevant le capot d'une imprimante 3D Form 4B

L'imprimante 3D dentaire Form 4B a été conçue pour être rapide, précise et fiable, avec des flux de travail intuitifs qui rendent l'impression facile et efficace.

Pour choisir une imprimante 3D dentaire, il y a quelques éléments à prendre en compte en plus du prix. En général, les professionnels dentaires doivent prendre en compte :

  • Exactitude : garantir des pièces finales précises et de haute qualité est la préoccupation principale des professionnels dentaires. L’exactitude et la précision dépendent de nombreux facteurs : la qualité de l’imprimante 3D, le procédé d’impression 3D, les matériaux, les paramètres logiciels, le post-traitement et le degré de calibration de tous ces systèmes.

  • Fiabilité : les professionnels dentaires sont soumis à des délais très courts. Qu'il s'agisse d'imprimer un dispositif le jour même ou de produire 24/7, les erreurs d'impression peuvent entraîner des coûts supplémentaires et des délais non respectés.  

  • Maintenance : tenez compte des types d’interactions et de la maintenance quotidienne dont l’imprimante aura besoin une fois qu’elle sera opérationnelle. Les coûts d'entretien et de maintenance peuvent être élevés en l'absence d'un plan de service.

  • Facilité d'utilisation : il existe de grandes différences entre les logiciels utilisés pour préparer les modèles 3D avant l'impression. La complexité et le nombre d'étapes pour installer et faire fonctionner les imprimantes peuvent varier, tout comme la disponibilité des outils de post-traitement et les degrés d'automatisation, ainsi que les ressources disponibles pour l'apprentissage de nouveaux flux de travail d'application.

  • Matériaux : les matériaux disponibles pour une seule imprimante 3D et la facilité de passer d'un matériau à l'autre influent sur la gamme de dispositifs qu'il est possible d'imprimer. Il s'agit de l'un des aspects les plus puissants des technologies dentaires numériques. 

  • Volume de production : il est important de prendre en compte la configuration de l'impression, le temps de post-traitement et le volume de production lorsque l'on investit dans une imprimante 3D dentaire. La préparation de l'imprimante, la configuration des impressions dans votre logiciel dentaire et le post-traitement des pièces sont autant d'étapes qui ne sont pas immédiatement visibles quand vous calculez le temps d'impression. 

Nous avons préparé un guide d'achat gratuit pour les imprimantes 3D dentaires qui couvre ces paramètres de manière plus détaillée. Pour une analyse plus approfondie de ces indicateurs clés par spécialité, téléchargez les livres blancs pour laboratoires dentaires, cabinets orthodontiques, ou cabinets dentaires.

Technologies d'impression dentaire : SLA, DLP, MSLA

Un professionnel de l'art dentaire portant des gants tient une plateforme de fabrication avec des modèles imprimés en 3D. Derrière lui se trouve une imprimante 3D de type Form 4B

La Form 4B est une imprimante 3D à stéréolithographie masquée (MSLA). Elle utilise des lampes LED et un écran LCD comme solution de traitement de la lumière pour polymériser la résine en une seule fois, rapidement et avec une grande précision.

Commençons par quelques définitions de base et un aperçu des technologies. Les imprimantes 3D dentaires sont principalement des imprimantes 3D résine. Aujourd'hui, trois technologies d'impression 3D en résine sont couramment utilisées dans les cabinets et laboratoires dentaires et orthodontiques : la stéréolithographie traditionnelle laser (SLA), le traitement numérique de la lumière (DLP) et la stéréolithographie masquée (MSLA, souvent utilisée de manière interchangeable avec l'impression 3D LCD). La méthode la plus courante est l'impression 3D résine inversée, où une plateforme de fabrication descend dans un bac à résine au fond transparent pour créer des pièces à l'envers, couche par couche, alors que la source de lumière durcit une fine couche de résine à travers le fond du bac.

La différence de technologie réside dans la manière dont la lumière est utilisée pour polymériser la résine.

La stéréolithographie (SLA) : les imprimantes SLA, telles que la Form 3B+, utilisent un laser pointé sur deux galvanomètres à miroir, qui dirigent la lumière avec des coordonnées correctes sur une série de miroirs. Le faisceau est ensuite orienté vers le haut à travers le bas du bac et polymérise une couche de résine. Les imprimantes 3D SLA de Formlabs utilisent la Low Force Stereolithography™ (LFS). La LFS permet de réduire les contraintes appliquées aux pièces lorsqu'elles sont décollées du bac à résine entre chaque couche. Les pièces présentent alors une finition de surface lisse, claire et précise.

Traitement numérique de la lumière (DLP) : les imprimantes 3D DLP utilisent un projecteur numérique comme source de lumière et des micromiroirs pour polymériser sélectivement la résine. Avec le DLP, toute la couche est durcie en même temps.

Stéréolithographie masquée (MSLA) : le MSLA est le processus le plus récent qui utilise la lumière des LED et d'un LCD comme système optique pour polymériser une couche entière rapidement et avec une grande précision. La technologie Low Force Display™ (LFD) de Formlabs est une forme avancée de MSLA développée pour la Form 4B. Le LFD est basé sur une toute nouvelle solution technologique composée d'une unité d'éclairage, d'une unité de traitement de la lumière (LPU), d'une texture de décollement, d'une caméra intégrée et plus encore. En outre, le système s'accompagne de nombreuses autres améliorations grâce aux modifications apportées au bac à résine avec film flexible, à la cartouche de résine, à la distribution automatique de résine et au système de contrôle intelligent. Grâce à toutes ces fonctions, l'imprimante offre la vitesse, la fiabilité et la qualité des pièces dont les professionnels ont besoin, le tout dans un seul et même appareil.

La base et l'écran tactile de l'imprimante 3D dentaire Form 4B indiquant le temps restant pour une impression
Webinaire

Présentation de produit : l'imprimante dentaire Form 4B

La vitesse fulgurante et la précision inégalée de la nouvelle génération d'impression 3D dentaire. Découvrez les dernières innovations dans notre webinaire.

Regarder le webinaire

Les meilleures imprimantes 3D dentaires : comparaison des prix

Dans cette section, nous allons examiner certaines imprimantes actuellement disponibles et détailler leurs coûts, qui comprennent à la fois les coûts initiaux et les coûts de maintenance à long terme. Lors de l'achat d'une imprimante 3D dentaire, les utilisateurs doivent tenir compte de tous les types de coûts associés à l'impression 3D.

STÉRÉOLITHOGRAPHIE MASQUÉE (MSLA)STÉRÉOLITHOGRAPHIE (SLA)TRAITEMENT NUMÉRIQUE DE LA LUMIÈRE (DLP)
Modèles et fabricantsForm 4B de FormlabsForm 3B+ de Formlabs, Form 3BL de FormlabsSprintRay, Asiga, Desktop Health, Carbon3D
Possession de l'équipementLes imprimantes de bureau commencent à 6300 $, la solution complète à 7900 $.Les imprimantes de bureau commencent à 5420 $, la solution complète à 6360 $. Les imprimantes grand format commencent à 14 500 $.Les imprimantes de bureau commencent autour de 9500 €, les solutions complètes autour de 15 000 €. Les solutions grand format commencent aux alentours de 25 000 € et vont jusqu'à 100 000 €.
Matériaux et consommables99 € par litre pour les résines de modèles, 199 € et plus pour les résines biocompatibles.150 € par litre pour les résines de modèles, 250 € et plus pour les résines biocompatibles.150 € par litre pour les résines de modèles, 250 € et plus pour les résines biocompatibles.
Main d'œuvreFaible. Des outils de post-traitement avancés sont disponibles pour minimiser les besoins en main-d'œuvre.Faible. Des outils de post-traitement avancés sont disponibles pour minimiser les besoins en main-d'œuvre.Dépend du fabricant. Des outils de post-traitement avancés sont disponibles, mais leur coût est généralement plus élevé. De nombreuses solutions nécessitent un travail manuel pour configurer les impressions, verser la résine, etc.
MaintenanceMaintenance minimale.Maintenance minimale.Selon le fabricant, certaines imprimantes nécessitent un entretien et un calibrage importants.
Plan de serviceCela dépend du fabricant et de l'emballage acheté. Pour les imprimantes 3D dentaires de Formlabs, un plan de service complet est inclus dans le prix de la solution complète.Cela dépend du fabricant et de l'emballage acheté. Pour les imprimantes 3D dentaires de Formlabs, un plan de service complet est inclus dans le prix de la solution complète.Selon le fabricant, il peut être inexistant ou cher (jusqu'à 20 % du prix de l'imprimante par an).

Les coûts initiaux liés à l'installation de ces imprimantes en interne varient, mais les prix plus élevés des imprimantes 3D DLP et d'autres solutions d'impression 3D « conçues pour la dentisterie » ne sont pas nécessairement synonymes de meilleure qualité ou de plus de fonctionnalités. Formlabs ne possède pas seulement la plus grande base d'installation d'imprimantes 3D dans le secteur dentaire, mais développe, fabrique et vend également des imprimantes pour une multitude d'autres secteurs. Cela signifie que Formlabs vend plus d'imprimantes 3D en un mois que la plupart des entreprises d'impression dentaire 3D en un an. Ce volume permet de réaliser des économies d'échelle, que Formlabs peut ensuite partager avec ses clients, ce qui rend le prix abordable et compétitif.

Formlabs fabrique ses résines pour dispositifs médicaux et biomédicaux dans son installation enregistrée auprès de la FDA dans l'Ohio dans le cadre d'un système de gestion de la qualité certifié ISO 13485 et EU MDR. Nous contrôlons ainsi la qualité de nos produits tout en étant en mesure de proposer des résines à des prix abordables.

Le coût de la main-d'œuvre est l'un des domaines où des différences majeures apparaissent. Par exemple, les imprimantes 3D MSLA et SLA de Formlabs ne nécessitent qu'une configuration minimale et peuvent remplir la résine automatiquement, alors que certaines imprimantes DLP nécessitent un étalonnage fréquent, une configuration longue et un technicien pour remplir manuellement la résine et la reverser dans la bouteille lorsque l'imprimante n'est pas utilisée.

Le post-traitement est également plus simple avec certaines solutions qu'avec d'autres. La Form 4B peut être utilisé avec la Build Platform Flex, et la Form 3B+ peut être utilisé avec la Build Platform 2. Ces plateformes de fabrication flexibles permettent de retirer rapidement et facilement les pièces de la plateforme de fabrication, sans outils, en quelques secondes à peine. 

Les unités de post-traitement automatisées telles que la Form Wash et la Form Cure accélèrent également le processus de nettoyage et de post-polymérisation, ce qui signifie que vos flux de travail dentaires peuvent passer de l'impression à la pièce finale en un temps record, réduisant ainsi les délais de production et les coûts de main-d'œuvre.

Sous-traitance vs. impression 3D en interne

Imprimante 3D Form 4B avec un lot complet de gouttières occlusales à l'intérieur

Imprimez une à six gouttières occlusales en 35 minutes sur l'imprimante 3D Form 4B.

De nombreux professionnels dentaires (laboratoires, praticiens, etc.) commencent leur parcours numérique en sous-traitant certaines de leurs indications. Cette solution est intéressante pour les petits volumes de production et pour les professionnels dentaires qui débutent dans l'impression 3D ou la CAO/FAO dentaire. Cependant, le coût cumulé de la sous-traitance grimpe rapidement et peut dépasser de loin les coûts de production en interne en quelques mois seulement. L'avantage majeur de l'impression 3D est sa rapidité par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelles, mais cet avantage disparaît rapidement lorsqu'il faut attendre plusieurs jours ou même plusieurs semaines pour recevoir la pièce sous-traitée. D'autre part, le coût de la sous-traitance augmente rapidement avec la demande et la production.

Prenons l'exemple d'un cabinet dentaire qui produit 10 modèles de plaques occlusales par jour. Le coût fixe de la main-d'œuvre est de 20 € par heure, et ils prévoient de maintenir le niveau de production toute l'année, en fabriquant 3650 pièces en un an.

La sous-traitance n'entraîne aucun coût d'investissement initial, et chaque commande coûte 15 € par pièce, avec un délai d'exécution d'une semaine.

Selon ces critères, le seuil de rentabilité n'est que de sept semaines. En d'autres termes, la sous-traitance est moins chère que l'impression en interne pendant les sept premières semaines, puis devient de plus en plus coûteuse par la suite. L'internalisation de la production permettra à cette entreprise dentaire d'économiser plus de 40 000 € en un an.

Formlabs Dental a créé un calculateur interactif de retour sur investissement qui vous permet de choisir les pièces à produire par semaine et les coûts de main-d'œuvre, puis de générer votre propre rapport pour comparer le coût de la production en interne et de la sous-traitance.

Quelques questions courantes que les professionnels dentaires peuvent se poser lorsqu'ils envisagent d'externaliser ou d'internaliser l'impression 3D :

  • De combien de pièces par semaine aurez-vous besoin ? Comme nous l'avons vu, avec seulement 10 modèles de plaques occlusales par jour, la sous-traitance permet de dépasser rapidement le coût de la production interne en moins de deux mois.

  • Quelles indications allez-vous produire ? Les coûts de sous-traitance des dispositifs biocompatibles plus complexes à usage intra-oral peuvent être nettement plus élevés, ce qui se traduit par un retour sur investissement encore plus rapide pour l'impression 3D.

  • Dans quels délais aurez-vous besoin de vos pièces ? Si vous êtes souvent confronté à des cas urgents, les longs délais de sous-traitance peuvent être un obstacle.

Outre une imprimante 3D, de quoi avez-vous besoin pour vous lancer ? Les cabinets et les laboratoires ont généralement besoin d'un scanner et d'un logiciel pour compléter leur flux de travail, mais ils peuvent également sous-traiter la conception. Pour en savoir plus, consultez notre guide complet.

Exemples de coûts par pièce et de retour sur investissement pour l'impression 3D dentaire

Professionnel dentaire travaillant sur un modèle dentaire CAO à l'aide d'un ordinateur

Commencez par sous-traiter vos tâches de CAO/FAO ou n'imprimez que quelques dispositifs avant de passer à l'échelle supérieure.

Voyons quelques exemples de coûts par pièce basés sur des indications dentaires créées avec la Form 4B. Nous avons déjà établi que l'impression 3D en interne devient rapidement plus abordable que la sous-traitance de ces mêmes pièces, mais combien coûtent réellement les différentes pièces à imprimer ?

DispositifMatériau d'impressionCoût par impression*TEMPS D'IMPRESSION : PLATEFORME DE FABRICATION REMPLIE SUR UNE FORM 4B
Modèles orthodontiques et modèles de plaques occlusales transparentesFast Model Resin2 à 3 $11 modèles en 9 min
Gouttières occlusalesDental LT Clear Resin ou Dental LT Comfort Resin4 à 5 $8 gouttières en 49 min
CouronnesPremium Teeth Resin1 à 2 €Couronne unique en 18 min
Résines pour prothèses dentaires numériquesPremium Teeth Resin et Denture Base ResinEnviron 10 €Prothèse complète en moins d'une heure (2 constructions séparées)
Guides chirurgicauxSurgical Guide Resin2 à 4 $12 guides en 48 min
Modèle de restaurationPrecision Model Resin2 à 4 $10 modèles en 110 min

*Les coûts indiqués dans ce tableau ne couvrent que le coût réel des matériaux d'impression, et non le coût de l'équipement et les coûts de main-d'œuvre associés à la préparation des impressions.

Échantillon

Commandez un échantillon gratuit de pièce dentaire imprimée en 3D

Vous êtes curieux de découvrir la qualité des impressions par vous-mêmes ? Choisissez un matériau et nous vous enverrons un échantillon gratuit imprimé en 3D sur l'une de nos imprimantes Form 4B pour que vous puissiez l'évaluer.

Commander un échantillon gratuit

Évaluer les solutions d’impression 3D dentaire

Une imprimante 3D Form 4B, une Form Wash et une Form Cure sur un bureau à côté d'une armoire contenant des cartouches de résine

La Form 4B, la Form Wash et la Form Cure sont suffisamment compactes pour tenir sur un bureau, ce qui permet d'ajouter facilement l'ensemble de l'écosystème à un cabinet ou à un laboratoire.

Il y a beaucoup d'informations à prendre en compte lorsque l'on souhaite investir dans une imprimante dentaire 3D. Souvenez-vous des facteurs mentionnés ici et pensez aux besoins de votre entreprise. Veillez à faire vos recherches, à évaluer les pièces réelles, et à calculer les économies de temps et d'argent que vous réaliserez.

Que faire pour en savoir plus sur les imprimantes dentaires ? Découvrez les imprimantes dentaires Formlabs ou contactez nos experts en impression 3D dentaire pour trouver la bonne solution pour votre entreprise.